actualités

Qim life & news

Catégories

Toutes les catégories

Qiminfo

QimEvents

QimGreen

QimLife

QimTech

Cas client

Des filles dans l’IT : retour sur le mentorat du Coding Club des filles

Il y a quelques semaines, 5 de nos collaboratrices se portaient volontaires pour intervenir auprès de groupes de jeunes filles entre 11 et 16 ans. Portée par l’EPFL, la démarche a pour objectif entre autres, de déconstruire les idées reçues, sur les métiers de l’informatique et du numérique (pour en savoir plus, vous pouvez relire notre article ici). 

Entre mars et avril, Julie, Sandra J., Charlotte, Céline et Sandra S., ont ainsi présenté leurs parcours et les raisons qui les ont poussées à exercer leur métier dans le domaine de l’IT. Retour sur cette expérience unique de transmission et de partage entre générations avec nos 5 collaboratrices Qim info !

Pourquoi t’être proposée pour cette démarche auprès de l’EPFL ? 

Sandra J. : Je trouve que les femmes sont sous-représentées dans ce domaine (en 2020, les femmes représentent seulement 18% des spécialistes des technologies de l’information et de la communication (TIC) en Europe-source : touteleurope.eu). J’aime l’idée de contribuer à augmenter les proportions de femmes dans ces métiers.

Céline : Chez Qim info, nous nous sommes engagés dans une démarche RSE depuis plusieurs mois. Le sujet de la place des femmes dans l’IT était important à mes yeux, je trouve que les jeunes filles ont encore trop peu d’exemples de femmes dans leur entourage, travaillant dans ce domaine très masculin. Avec Julie, directrice de notre agence de Lausanne, nous en avons discuté en CODIR : le projet était lancé !

Comment s’est passée ton intervention ?

Julie : C’était une super chouette expérience ! Il y avait plus de 40 jeunes filles très dynamiques et participatives et j’ai eu la grande chance de venir avec ma petite puce de 10 ans. J’ai d’abord commencé par m’intéresser à leurs activités extra-scolaires pour créer du lien et à leurs éventuelles idées de métier, et enfin au “comment” de leur présence et il s’avère que la majorité d’entre elles ont évidemment été encouragées par leurs parents, ou alors une personne de leur entourage avait un lien avec l’EPFL ! Je leur ai raconté mon parcours de vie, qui j’étais et ce que j’aimais faire à leurs âges, et parlé de mon parcours professionnel avec une évolution du monde technique vers un poste commercial puis un poste de management. Dans le domaine de l’IT, les portes sont ouvertes et un choix de carrière un jour n’est pas forcément ancré pour toujours !

Sandra V-S. : De mon côté, j’ai aussi pu leur parler des différentes opportunités professionnelles qu’offre l’IT, avec notamment une évolution possible sur le plan international. Je crois que c’est un point qui leur a bien plu 🙂

Charlotte : En ce qui me concerne, le groupe était un peu plus restreint et j’avais une dizaine de filles de 10 à 14 ans présentes pour mon intervention. Elles étaient particulièrement intéressées par mon quotidien et m’ont interrogée sur ma journée type et à quoi celle-ci ressemblait, les échanges étaient très concrets.

Céline : J’ai choisi de faire une présentation un peu ludique et je leur ai présenté mon parcours au travers de photos de moi à 12 ans, 17 ans… j’ai voulu leur montrer de quelle manière mon projet professionnel et moi avions évolué au fil des années. Et puis j’ai pris un exemple simple pour illustrer la réalisation d’un projet informatique avec la préparation d’une pâte à crêpes ! De l’expression du besoin utilisateur, à la conception, au développement, aux tests et au déploiement… un projet IT un peu simplifié, mais concret !

Que dirais-tu à une jeune fille qui n’est pas sûre de pouvoir/vouloir travailler dans ce domaine ?

Julie : De plus en plus d’évènements sont créés pour attirer les jeunes femmes à faire des études en IT, cela correspond à un besoin grandissant chez nos clients car elles possèdent des soft skills complémentaires. Certaines écoles ont même des places de cursus uniquement réservées aux étudiantes.

Quand on voit les énormes progrès technologiques et la révolution numérique de ces 10 dernières années, je leur dirai qu’en choisissant cette voie, elles s’assurent un emploi durable et évolutif.

Mais à la toute fin de notre échange, mon message était : “ Faites surtout ce que vous aimez faire!”

Sandra V-S. : Pour moi, choisir ce domaine c’est aussi s’assurer une autonomie financière et un domaine dans lequel les femmes ont toute leur place !

Charlotte : Que la diversité de sujets, de projets, de domaines d’intervention est folle !

Sandra J. : Fonce, tu es sûre que tu auras du travail et un bon salaire. C’est le meilleur gage de liberté pour une fille 😉

Céline : D’être curieuse, de poser des questions aux adultes qui t’entourent, de participer à des stages et de se faire confiance ! Il y a plein de métiers très différents dans ce domaine, dont on n’a pas toujours conscience. Et puis si ce n’est pas dans l’IT, ce sera autre chose et ce sera très bien aussi 😊

Et si c’était à refaire, est-ce que tu le referais ?

Julie : YEEEES ! J’ai adoré ce moment de partage et de transmission ! Et avoir le feed-back positif de ma fille qui était assise parmi les élèves est un moteur incroyable qui m’encourage et me donne encore plus envie de renouveler l’expérience 😊.

Sandra V-S. : OUI ! 

Charlotte : Oui, avec grand plaisir !

Sandra J. : Oui, volontiers !

Céline : Of course ! Et je vais guetter les prochains ateliers pour y inscrire mes filles 😊

Une session 2022 qui s’achève sur une note plus que positive pour les intervenantes Qim info ! Nous espérons que chaque participante a pu collecter quelques infos utiles pour construire son projet professionnel ! 

ces articles peuvent également vous intéresser…